RECENTRAGE

Abonné

 

Pourquoi aucun manager n’est à l’abri du pétage de plomb

21/08/2020 | par Jean-Luc Mermet | Perso

petage_plomb © bramgino

Le manager zen et maître de ses émotions est un bien rare. En réalité, personne n’est à l’abri d’un « pétage de plomb ». En cause : ces blessures, petites ou grandes, qui peuvent se rouvrir sur une simple remarque. Pourtant, ces blessures peuvent aussi être une opportunité. Explications…

Article initialement publié le 26 octobre 2015

 

La stabilité émotionnelle est une vertu attendue de tout manager. Rien de pire pour des agents que de subir un « pétage de plomb » de leur chef ou de le/la voir s’effondrer en larmes. Radiographie d’un processus qui mérite d’être bien connu de tous les managers.

 

Une émotion, comment ça marche ?

Quatre émotions principales sont habituellement considérées : la colère, la tristesse, la peur et la joie. La plus fréquente dans l’exercice du management est la colère, et c’est sur cet exemple que nous nous appuierons pour illustrer le processus émotionnel, ou processus « réactionnel » ; ce terme évoque bien que cela « réagit » en nous, et cette « réaction » échappe à notre contrôle conscient.

 

L’émotion est le processus que le corps met en place pour tenter de gérer une souffrance ingérable.

 

Une métaphore permet de bien comprendre ce mécanisme : imaginons que j’ai une blessure sur le bras, que je ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?