DYNAMIQUE RH

Abonné

 

La maîtrise de la masse salariale : un régime miracle ou raisonné ?

24/11/2015 | par Annie Letty Keribin | RH

siege_vide © Terminator3D

La réduction de la masse salariale des collectivités ne peut pas être décrétée, encore moins imposée par le haut ou par l’extérieur. Car faire mieux et plus avec moins a ses limites. D’où la nécessité de mettre au point un projet partagé avec les cadres et les services. C’est la seule garantie de pérennité.

On se croirait au printemps où les couvertures de revue vantent des recettes miracles permettant de perdre cinq kilos en une semaine. Chaque année, je me prends à rêver et y croire. Pourtant je le sais : même si ça marche, le résultat est éphémère…

Des spécialistes « avisés » prescrivent des remèdes radicaux pour réduire notre « sur » charge salariale : ne plus remplacer les absences, les départs, bloquer les avancements, réduire les primes… Si ces régimes drastiques ont sans doute un effet immédiat, dans la durée, l’effet est dévastateur : démotivation, absentéisme… généreront un surcoût à moyen terme et des conséquences irrémédiables sur la qualité, voire la continuité du service public.

 

Un défi à relever ensemble

Si des économies sont nécessaires et possibles, elles doivent être programmées, mises en œuvre et évaluées dans un délai raisonnable. La réflexion ne peut se focaliser sur les seuls moyens mais sur leur adéquation avec la politique publique locale : quels services, pour ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?