PLUS DE PEUR QUE DE MAL

Abonné

 

La fiscalité locale va bien, merci

30/11/2015 | par Nicolas Braemer | Finances

feux_verts ©rzelich

Finalement, les feux auront été au vert pour la fiscalité locale en 2015. Entre l’augmentation naturelle des recettes, l’activation du levier fiscal, et une CVAE plutôt dynamique, personne n’a de quoi se plaindre. Ça risque d’être plus difficile en 2016.

2015 n’aura pas été une mauvaise année pour les recettes fiscales des collectivités locales. Avec 131 milliards d’euros récoltés, leur progression a été de 3,8 % (3 % si on neutralise l’impact de la réforme du financement de l’apprentissage). Les contributions directes, avec 78,8 milliards, ont augmenté de 3,7 %, alors que 2014 n’avait pas vraiment été une bonne année (+1 %).

Cette bonne santé des recettes fiscales est portée par la CVAE, la fiscalité locale (16,6 milliards, en hausse de 4,4 %). La dynamique des bases d’imposition a aussi joué : + 2,4 % pour la TH des communes et intercommunalités et le foncier bâti des départements. Les recettes de la TH ont ainsi atteint 21,3 milliards, celles des deux taxes foncières, 31,4 milliards d’euros ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?