EN AMONT

Abonné

 

Le dialogue social : un impératif pour lutter contre les risques socioprofessionnels

07/12/2015 | par Patrick Martin-Genier | RH

arret_travail_risque © Olivier Le Moal

Si la reconnaissance des risques socioprofessionnels dans les collectivités locales ne date pas d’hier, les autorités territoriales ont aujourd’hui pris encore plus conscience de la nécessité de prendre en compte tous les facteurs liés à l’exercice des missions des fonctionnaires territoriaux.

La question des risques socioprofessionnels est d’autant plus importante que la presse s’est récemment emparée de la question récurrente de l’absentéisme dans les trois fonctions publiques, notamment dans les collectivités territoriales, articles qui contribuent l’idée que les fonctionnaires abuseraient de leur situation protectrice liée au statut (1).

 

Un facteur majeur d’absentéisme

Si le taux d’absentéisme dans les collectivités a eu tendance à augmenter dans les années précédentes, plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance. Outre le fait que l’immense majorité des fonctionnaires sont des agents de catégorie C dont on dit qu’ils sont plus sujets à la démotivation que d’autres agents, notamment les fonctionnaires d’encadrement, il existe aussi un facteur structurel lié au vieillissement de cette fonction publique. Mais cela ne suffit pas à expliquer la priorité désormais de mise pour accentuer la réflexion et la prévention de l’ensemble des risques ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?