RICHESSE IMMATÉRIELLE

Abonné

 

Sortir de sa zone de confort : une exigence pour la ruralité

26/12/2016 | par Emilie Bret | Opinion/Débat

equipe_partenariat © vege - fotolia

C'est peut-être dans les territoires ruraux que les conséquences des récentes réformes territoriales se font le plus sentir. C'est en effet là qu'il y a le plus d'enjeux dans la mutualisation des compétences humaines, alors que celles des collectivités bougent. Et cette mutualisation pose de nombreux problèmes managériaux.

L’année 2016 nous a quittés, avec son lot d’incertitudes, de remises en question, voire en cause. Les collectivités rurales ne sont pas épargnées en cette période d’efforts en matière de redressement des finances publiques.

 

Comment faire face lorsque des pans entiers de nos activités ne sont plus financés, quand les compétences sont redistribuées entre niveaux de collectivités et les cartes remaniées à une vitesse jamais égalée auparavant, quand, enfin, la défiance des citoyens usagers est plus grande que jamais vis-à-vis des institutions, des élus et des fonctionnaires ?

 

Plus que jamais, nous avons besoin de partenaires

Comment « faire tourner la boutique » ? En ouvrant les fenêtres, les portes, en dressant des passerelles. Plus que jamais, nous avons besoin de partenariats : pour faire en sorte que des projets existent, plusieurs compétences et sources de financement doivent être trouvées.

 

Qui plus est lorsque des compétences sont redistribuées à un autre ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?