DISRUPTION

Abonné

 

Expérience : Châlons-en-Champagne allie reclassement et bien-être au travail

28/12/2017 | par Yves Richez | Innovation

reconversion AdobeStock_110978942[1] © baluchis - adobestocj

Comment faire d’une pierre deux coups en travaillant avec rigueur, et en même temps sur deux enjeux majeurs des organisations de travail territoriales : le reclassement et le bien-être au travail. Châlons-en-Champagne s’y est attaquée en tentant d’être « disruptive », c’est-à-dire en menant une expérimentation élaborée et déployée et en opérant une rupture totale avec les modèles du genre. Explications.

Le 7 novembre dernier, les trois entités de l’agglomération de Châlons-en-Champagne – la ville, la Communauté d’agglomération Châlons-Agglo et le CCAS – ont reçu le 3e prix Santé et bien-être par la MNT (Mutuelle nationale territoriale). Noyé dans la masse informative, ce prix passe « presque » en toute discrétion, alors qu’il désigne le résultat d’une démarche disruptive sans précédent avec le modèle français sur la question de la reconversion et du bien-être au travail. Le mot disruptif est adapté, il désigne à la fois une rupture et un écart avec l’existant. Pour le dire autrement, cette expérimentation s’est élaborée et déployée en opérant une rupture totale avec les modèles du genre. Quelles difficultés, quel résultat et quels principes ont favorisé cette réussite ? C’est ce dont cet article se propose d’aborder de manière synthétique.

 

Reconversion et bien-être au travail : penser le problème en dehors de la rationalité

Rationaliser désigne « découper/diviser ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?