PAS TOMBER

Abonné

 

Quand le télétravailleur refuse d’obéir à son manager (2) : prendre du recul afin d’accepter le changement

21/09/2020 | par Élisabeth Provost-Vanhecke | Perso

Tired american manager using his pc at home ©ADOBESTOCK

La première chose à faire lorsque le conflit a éclaté, c’est de se retourner l’un vers l’autre. Pour cela, un entretien entre les parties est encore la solution la plus efficace. Mais cela suppose un minutieux travail de préparation.

Dans l’article précédent, on a pu constater que la compétence était rattachée à la fois à des éléments liés à la situation de travail, à l’émotion convoquée par les personnes et à la nature de leurs interrelations. Et quand un élément de la situation change, tout change pour la personne, agent ou manager. Comment se préparer à découvrir les composants du refus d’obéissance de l’agent qui désormais télétravaille ?

 

 

À Lire : Quand le télétravailleur refuse d’obéir à son manager : aller plus loin que les évidences pour comprendre la « cause de la cause »

 

 

Première étape : accepter la situation pour mieux la comprendre

 

Le manager peut être désorienté par une situation qui a changé et le refus de son collaborateur d’obéir à sa prescription travail. La première question à se poser est : « Qu’est-ce qui arrive ? »

 

Effectivement, l’attitude de l’agent rompt avec son comportement ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?