Boris Groysberg, professeur à la Harvard Business School et Michael Slind, journaliste et consultant en communication ont développé une théorie managériale originale et intéressante, le dialogue organisationnel. « Depuis quelques années, le management autoritaire du style je commande et vous exécutez est de moins en moins viable. La mondialisation, les nouvelles technologies, la manière dont les entreprises créent de la valeur et interagissent avec les clients ont nettement réduit l’efficacité du leadership directif et descendant.

 

La confiance nait dans la proximité de la relation

 

Par quoi ce modèle sera-t-il remplacé ? La réponse se trouve en partie dans la façon dont les dirigeants communiquent au sein de leur entreprise, c’est-à-dire dont ils gèrent les flux d’informations circulant vers et entre leurs salariés. La communication d’entreprise classique doit céder la place à un processus plus dynamique et plus sophistiqué. Surtout, ce processus doit être conversationne ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?