TUNNEL

Abonné

 

Fiscalité : une coupable obstination

07/12/2020 | par Philippe Nikonoff | Finances

Businessman plugging his ears ©AdobeStock

À la fin, il va falloir tirer les conséquences des faits. Car à davantage s’obstiner, on verse dans la complicité d’aggravation de la situation.

 

Lire l’article précédent : Ces territoires oubliés que la relance devrait cibler en priorité

 

Imperturbablement, le gouvernement poursuit dans la ligne de conduite qu’il s’est fixée dès les premiers mois : baisser les impôts : suppression de l’ISF, suppression de la taxe d’habitation y compris pour les plus hauts revenus et patrimoines, réduction de l’impôt sur les sociétés y compris pour les très grosses distributions et les très grandes entreprises.

 

De fortes contradictions

Le croisement de cette vision immuable et d’action globale et non segmentées en fonction des situations réelles des entreprises et des ménages risque d’aggraver les difficultés. De la même façon, alors que les collectivités territoriales sont au plus près des ménages et des entreprises, la poursuite indifférenciée de la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?