ZYX

Abonné

 

Capter l’attention avec le storytelling – 5 : commencez par la fin

03/12/2020 | par Franck Plasse | Perso

Paper plane flight from starting to end point. Modern infographic. Email, Message business concept. Vector illustration ©AdobeStock

On a trop souvent tendance à développer d’innombrables préliminaires avant d’arriver au but, ce qu’on veut dire. De célèbres discours ont pourtant montré qu’en se passant de ces circonvolutions, on a davantage de chance de capter l’attention.

 

Lire l’article précédent : Storytelling : faites parler votre engagement personnel

 

Pendant plusieurs années, un exercice avait lieu lors d’un cours de storytelling et dialectique d’un groupe d’étudiants de cinquièmes années des ISEG Business & Finance School et de ISEG Marketing & Communication School de Lyon.

 

Cacher son jeu

 Les participants travaillaient à partir du livre L’art d’avoir toujours raison d’Arthur Schopenhauer, dans lequel le philosophe allemand répertorie et développe trente-neuf stratagèmes pour exceller dans la controverse. Ils évaluaient ces trente-neuf éléments, les sélectionnaient de manière à se constituer une boite à outils argumentatifs et déterminaient des scénarios d’utilisation à partir de combinaisons de plusieurs stratagèmes.

 

« S’il est douteux que l’adversaire admette les prémisses, il faut établir des prémisses à ces prémisses ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?