SUITE LOGIQUE

Abonné

 

Grand Paris Sud Est Avenir, l’ADN participatif

04/02/2021 | par Eric Delon | Innovation

Web ©AdobeStock

L’intercommunalité francilienne a placé la dimension participative au cœur de sa politique managériale depuis sa création il y a 5 ans. Tour d’horizon des dispositifs qui sont déployés depuis plusieurs années pour changer les pratiques managériales.

« Nous avons placé au cœur de notre ADN le droit pour chacun de nos agents de participer aux transformations de notre collectivité en leur donnant régulièrement l’opportunité de partager leurs idées ou de s’investir pour le collectif » formule Émilie Agnoux, la directrice générale adjointe RH (DGARH) du Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA) une intercommunalité (16 communes, 315 habitants) regroupant près de 1 200 agents dans la région Ile-de-France.

 

Un droit à la participation

Début décembre dernier, la collectivité s’est vue attribuer le « Trophée Or » de l’Innovation interculturelle par l’association Innovacteurs qui œuvre pour le « développement de l’innovation participative ». « Ce prix récompense l’écosystème démocratique interne et la création d’un droit à la participation pour les agents que nous avons bâti depuis la création de notre collectivité il y a 5 ans » explique la DGARH.

 

Dès 2016, un organigramme général participatif avait ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?