TOUT À Y GAGNER

Abonné

 

Les communes nouvelles en bonne santé financière

19/02/2021 | par Nicolas Braemer | Finances

heartbeat concept ©AdobeStock

Malgré des chiffres en hausse, les communes nouvelles ne rencontrent pas un succès énorme. Pourtant, une analyse fine montre que, directement ou indirectement, le regroupement des communes a des effets bénéfiques pour les finances locales.

Depuis 10 ans, on essaye d’inciter financièrement les communes à se regrouper. Les résultats sont modérés, puisqu’au 1er janvier 2019, elle avait « réussi » à aboutir à la création de 774 communes nouvelles, regroupant 2 % des communes françaises.

Il est difficile de généraliser, mais une étude de la banque postale (1) montre quelques éléments de comparaison intéressants avec les communes « pas nouvelles ».

 

Avantage pour les habitants : une pression fiscale moins élevée que dans les autres communes

 

Mieux dépenser

Si les recettes de fonctionnement des communes nouvelles (1 171 euros par habitant) sont dans un étiage proche de l’ensemble des communes, celles des plus petites (moins de 3 500 habitants) sont systématiquement supérieures aux communes de leurs strates respectives. On voit là tout l’effet des avantages spécifiques dont elles ont disposé, notamment la DGF majorée et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?