Le Conseil d’Etat a renvoyé aux ministères de la Jeunesse et des sports et de l’Education leur projet de décret assouplissant les taux d’encadrement des activités périscolaires dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Motif : il rompt l’égalité entre les lieux d’accueil appliquant un taux assoupli et ceux qui ne le pratiquent pas, sans donner de garantie sur la sécurité des enfants.
La gazette

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>