PAS DE PRÉCIPITATION !

Abonné

 

Certification des comptes : la fausse urgence

03/11/2015 | par Laurent Guyon | Finances

tamponcertifie ©REDBUL74 - Fotolia.com

Au cœur de la tempête financière que subissent les collectivités, la certification des comptes a fait irruption dans l'actualité. Certaines voix se sont élevées pour dire l'urgence d'appliquer ces normes venues du privé aux collectivités. Mais n'y a-t-il pas, en matière de finances locales, d'autres urgences ?

La certification des comptes publics n’est pas une préoccupation nouvelle puisque les réformes des comptabilités publiques visaient à garantir que « les comptes des administrations sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle du résultat de leur gestion, de leur patrimoine et de leur situation financière ». La relative nouveauté date de la loi de finances rectificative du 29 juillet 2011, qui évoque l’extension de la certification à l’ensemble des organisations publiques, y compris donc les collectivités territoriales. En mai 2012, le président de la Cour des comptes plaidait devant le Sénat pour que les grandes collectivités puissent, si elles le souhaitent, expérimenter ce dispositif et le président de la République, reçu rue Cambon en septembre dernier, a développé à son tour cette idée.

 

Les enjeux de la certification des comptes des collectivités

 Quelle est l’utilité de la certification des comptes publics ? Elle permet ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?