SIX FEET UNDER

Abonné

 

Stationnement : des économies « souterraines » !

07/04/2014 | par Stéphane Bellanger | Finances

parking_souterrain ©06photo - Fotolia

À l'heure des recherches d'économies tous azimuts, il est une source peu visitée : la gestion du stationnement, souvent confiée au privé en délégation de service public. Or, stationnement de surface et parkings souterrains sont souvent traités ensemble alors que les différences sont notoires. Une plus grande vigilance dans la rédaction des contrats sera source de substantielles économies.

La politique des collectivités relative au stationnement sur voirie et en ouvrages s’inscrit dans un environnement concurrentiel fort où se côtoient les acteurs privés et publics. Elle nécessite des investissements initiaux lourds mais dont l’exploitation est relativement simple. Dans ce contexte, nombreuses sont celles à avoir transféré la compétence du stationnement public, tout en conservant leurs prérogatives de police.

Mais il y a des points de vigilance incontournables à observer lors de négociation.

 

Les conventions globales de stationnement : une bonne affaire ?

La gestion déléguée regroupe fréquemment le stationnement sur voirie et le stationnement en ouvrages. Les collectivités ont en effet tendance à accepter le regroupement au sein d’une même délégation de deux services publics de nature différente : le stationnement de surface, relevant de la police de voirie, qui est un service public administratif (SPA) et le stationnement en parcs souterrains, qui ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?