90 % des Français participent chaque année à au moins un pot entre collègues de travail, alcoolisé dans 70 % des cas, dans les locaux de leur entreprise, selon un sondage commandé par l’association Promotion et suivi de la sécurité routière en entreprise (PSRE). La responsabilité de l’employeur peut être engagée en cas d’accident suivant un pot au travail. En 2007, la Cour de cassation avait retenu la responsabilité d’un patron lyonnais, après qu’un de ses salariés se soit tué au volant à l’issue d’un pot d’entreprise : ce dirigeant fut condamné pour non-assistance à personne en danger. En 2009, une sénatrice avait sans succès essayé de proscrire totalement l’alcool en entreprise, au motif qu’il serait, selon elle, «responsable de 20 % des accidents du travail».

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>