Les huit usagers qui avaient déposé plainte en décembre dernier contre la Sopumi, filiale de JCDecaux qui exploite les vélos en libre-service parisiens, les Velib’, ont finalement obtenu gain de cause en passant par une procédure de conciliation. Ils s’étaient vus débiter de leurs comptes des sommes comprises entre 100 et 150 euros, la Sopumi les accusant d’avoir mal raccroché leurs bicyclettes. Les plaignants, qui niaient leur responsabilité, ont finalement obtenu d’être remboursés ; ils n’iront donc pas jusqu’au procès.
Source : Le Parisien / La Quotidienne

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>