EURÊKA !

 

Vous et vos équipes : intelligence, mode d’emploi

30/07/2014 | par Yves Richez | Management

9intelligence ©fotogestoeber - Fotolia.com

C’est compliqué, l’intelligence. Ça «  fonctionne » dans l’individu, ça « opère », mais c’est difficile à repérer et encore plus à quantifier. Petit guide pour reconnaître et qualifier l’intelligence de ceux avec qui vous travaillez.

Tiger Woods a dit : « Je n’ai jamais essayé de copier un seul et unique joueur. Tout le monde fait des fautes. J’ai essayé de prendre ce qu’il y avait de mieux chez plein de joueurs. J’ai toujours étudié les grands joueurs, parce qu’il y avait forcément des raisons pour qu’ils soient grands. » (Strege 1998, p. 161).

Cet article s’inscrit dans le prolongement de notre article du numéro de juin (1).

 

Une commande singulière

En 1979, la Fondation Bernard Van Leer commande à Harvard, et en particulier à Howard Gardner, une étude. Cette étude est majeure pour le monde occidental. Elle pose une question simple, dont la réponse va soulever de nombreuses autres questions, contradictions, polémiques : « où en sommes-nous sur la question de l’intelligence ? ». Entre 1979 et 1983, Howard Gardner et son équipe vont travailler, investiguer, analyser, de manière innovante ladite question. La singularité d’Howard Gardner (psychologue cognitien) réside dans un solide historique relatif à l’étude des personnalités exceptionnelles ; les génies, les autistes de haut niveau, les personnes dites a-normales, etc.

En 1983, Howard Gardner rend « sa copie ». L’intelligence, n’est plus « unique » mais plurielle.

Codirecteur du Projet Zéro (fondé à Harvard par Nelson Goodman, 1906-1998), Gardner, contrairement à d’autres psychologues comme Piaget, s’est intéressé à la tranche de population que la psychologie classique ignore ou nie. Il a aussi innové dans l’approche de l’étude ; intégrant la pensée complexe, il a travaillé de manière transdisciplinaire (psychologie, éthologie, ethnologie, neurosciences, etc.) et transculturelle. Gardner, pour ses travaux, sera récompensé du Prix James (équivalent du Nobel en psychologie).

 

Neuf formes de l’intelligence

En 1983, Howard Gardner rend « sa copie ». L’intelligence, n’est plus « unique » mais plurielle. Les modèles d’hier basés sur un principe de logique, séquentiel, analytique montre de nombreux écueils au regard d’une étude pluriculturelle et animale. L’intelligence unique, s’appuie sur une « idée » initiale, l’idée platonicienne que la perfection est l’image que l’esprit, souhaitant se « rapprocher » de Dieu, se doit de tendre. L’intelligence (interlegere) est donc la manière dont l’esprit (noûs) raisonne.

Gardner va montrer la pluralité de l’intelligence : nos travaux et notre expérience terrain, prolongeant les travaux de Gardner (2), en ont dénombré 7 « formes » en 1983, puis 8 en 2004, puis, 9 en 2006 (Richez, 2006)

Voir le tableau des 9 formes d’intelligence ICI

Son point particulier traite des processus d’actualisation ; comment l’intelligence(s) devient « active ».

Une intelligence opère, ce n’est ni une activité cognitive isolée, ni un affect, ni un sentiment, ni un instinct, ni un comportement.

Ce travail nous a conduits à nommer « MOON » (mode opératoire naturel), le processus par lequel une personne peut opérer un ensemble de séquences opératoires sans apprentissage formel, de sorte à réaliser/solutionner/produire/opérer « quelque chose » d’utile. Un MOON ne dit rien de la personnalité (renvoyant à l’Être), mais beaucoup sur le « comment cela s’y prend quand cela opère, de sorte que cela fonctionne ? » ; « cela » remplace le pronom « je ».

Une intelligence opère, ce n’est ni une activité cognitive isolée, ni un affect, ni un sentiment, ni un instinct, ni un comportement. Enfin – bien que l’enfin soit réducteur – un MOON fonctionne par polarité (composante-cœur), une forme de rapport « moteur-boîte de vitesse » permettant au véhicule de se mouvoir.

 

 

 

ERRATUM
« Dans mon article du numéro 479 de juin-juillet 2014, j’ai rédigé que Binet était à l’origine du QI ; ce n’est pas exact. Binet est, avec Simon, à l’origine du modèle psychométrique. Le modèle du QI est développé en 1912 par William Stern et certainement influencé par les travaux de Simon. » Yves Richez, 2014.

 

Comment détecter une intelligence
• Poser une question simple pour détecter un talent/MOON/forme de l’intelligence : « Que savez-vous réaliser/opérer/produire/créer de manière naturelle et spontanée, sans apprentissage initial, dont le résultat offre un résultat satisfaisant ou optimal. Ne négligez aucun détail de votre quotidien, car ce sont dans les détails que se cachent les MOON. »
Les fonctions vitales, activités isolées, compétences apprises, connaissances formelles ne font pas partie des points traités : « quand je fais cela, voici ce qui se passe, de sorte que je peux faire/dire, etc. »
• Faire parler l’autre en cherchant à le positionner dans le moment vécu : « tu es à tel moment, dans tel endroit, montre-moi exactement ce que tu fais, ne me décris pas pour l’instant, mais montre-moi, etc. »

CE QU’IL FAUT FAIRE
Les principes clés dans la détection des talents (3)
Observer la manière d’opérer dans toutes situations. Ne jamais considérer une « évidence » comme « universelle ».
Repérer les situations où l’autre est capable de mettre en œuvre un ensemble de modes opératoires, mêmes anodins. Surveiller les résultats.
Mémoriser toute information (de type opératoire) utile, mais aussi ce qui relève de situations qui, combinées, offrent un avantage stratégique.
Décrire en détail la dynamique : « comment s’y prend-il quand il opère ? », « comment s’y prend-il pour atteindre ce résultat ? ».
Investiguer les indices, même anodins, des situations de réussite pouvant le « valoriser ».
Centrer : sur le réel et le factuel, s’abstraire du concept de personnalité
Les mots du « talent profiler » (4) : observer – repérer – décrire.

Note

(01)« Le talent, de la Grèce antique à nos jours », La Lettre du cadre n° 479, juin 2014 - Retourner au texte

(02)Pour des raisons de simplicité, nous faisons grâce au lecteur des critères scientifiques à partir desquels ce laborieux travail a été réalisé. - Retourner au texte

(03)Extrait de la formation « Détecter, accompagner les potentiels humains » (Talentreveal.com). - Retourner au texte

(04)Talent Profiler : expression désignant les compétences d’un expert dans l’évaluation des talents, formes de l’intelligence, MOON. - Retourner au texte

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>