Quand y'en a plus…

Abonné

 

Changement d’ère pour les finances des collectivités territoriales

25/08/2014 | par Nicolas Braemer | Finances

argent ©Kati-Molin-fotolia

Dotations en berne, impôts qui flambent. Depuis 10 ans, les recettes fiscales ont pris le relais de la baisse des concours financiers de l'Etat. La modification de la structure des recettes des collectivités territoriales est patente. Mais jusqu'où pourra t'on poursuivre cette logique ?

En 2014, les financements de l’État et la fiscalité font encore la majeure partie des recettes des collectivités. Ces 185 milliards d’euros représentent 81 % des ressources locales hors emprunt. Mais la part de l’État baisse encore et toujours. en 2004, l’État (en investissement et en fonctionnement) apportait aux collectivités 31 % de leurs recettes totales hors emprunt. 10 ans plus tard, cette part est tombée à un quart (57 milliards d’euros).

Les recettes fiscales obligées d’augmenter

Après quelques années de gel de l’indexation des concours financiers, la dotation globale de fonctionnement est en baisse à partir de 2014. Mécaniquement donc, les recettes fiscales ont pris le relais : elles représentaient en 2004 la moitié des recettes totales hors emprunt des collectivités, elles en font aujourd’hui 56 %. Jusqu’en 2010, les collectivités avaient réussi à maintenir la part de la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?