DÉCHARGE

Temporairement en accès libre

 

L’intérêt d’un tableau des emplois

29/09/2014 | par Annie Letty Keribin | RH

organigramme ©Lupen -istock

Instaurer un tableau des emplois peut être un chantier RH fédérateur en début de mandat. Il apporte une cohérence globale et une lisibilité de l’organisation, une gestion simplifiée, mais aussi du sens et de la reconnaissance aux agents.

Le printemps et l’été ont vu l’installation (ou la réinstallation) des équipes politiques et parfois, déjà, l’arrivée du successeur du DG. Les premiers fonctionnaires sur la sellette voient arriver le terme de la pseudo-période d’observation. La procédure formelle d’entretien et l’information en catimini de l’assemblée délibérante ont eu lieu. Nous voici en octobre et les autorités territoriales peuvent formaliser la fin de détachement.

À ce stade, s’il y a un emploi vacant correspondant au grade du fonctionnaire, il doit lui être proposé… et accepté ! Sauf exception, ce reclassement est néfaste pour tous. Acceptable sur un vrai métier, c’est un détournement de procédure si l’objectif est de s’affranchir des garanties statutaires.

Toutefois, les élus qui ont calculé le coût maximal de la décharge peuvent être tentés d’affecter le fonctionnaire sur un emploi « de circonstance », en attendant qu’il parte de lui-même. D’autant que, sans emploi vacant, c’est le fonctionnaire qui prend la main sur les options (demande écrite de maintien en surnombre d’un an maximum, indemnité de licenciement, éventuellement congé spécial).

 

Du tableau des effectifs au tableau des emplois

La notion de tableau des effectifs/tableau des emplois sont au cœur de la problématique. Lorsque deux lignes figurent au tableau des effectifs (emploi et grade), peut-on considérer que ce grade support constitue un réel emploi permettant d’y affecter le fonctionnaire ?

Le tableau des effectifs est souvent le seul outil de référence.

Le tableau des effectifs est une simple annexe budgétaire, photographie de la liste des grades occupés, mais il est souvent le seul outil de référence. Le tableau des emplois recense la liste des emplois créés par délibération : emploi et grade(s) correspondant(s).

Le doute s’efface vite : facile de vérifier si un autre emploi « calibré » (pourvu par un contractuel…) sur le bon grade est vacant. Si le grade appartient au fonctionnaire, l’emploi appartient à la collectivité qui le crée et le « calibre » en grades.

Ainsi, un emploi peut être occupé par des fonctionnaires de grades différents et un grade permet au fonctionnaire d’exercer des emplois différents. Cette spécificité de la FPT est une richesse à valeur d’exemple.

 

Un tableau des emplois, pour quoi faire ?

Au-delà des emplois fonctionnels, instaurer un tableau des emplois peut être un chantier RH fédérateur en début de mandat. Il apporte une cohérence globale et une lisibilité de l’organisation, une gestion simplifiée, mais aussi du sens et de la reconnaissance aux agents (perspectives d’évolution selon l’emploi occupé et le grade, transparence mobilité interne,…).

Le tableau des emplois apporte une cohérence globale et une lisibilité de l’organisation.

Si la tâche est trop vaste, le faire à la prochaine création d’emploi ou pour accueillir le nouveau DG car, après le coup de froid hivernal, revient le printemps porteur de nouveaux projets et carrières !

Abonnement

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>