1001 déceptions

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'information circule depuis vendredi : le portail 1001 libraires devrait prochainement fermer ses portes. Trop lourd, trop cher... et peut-être aussi trop mal fichu... Si au démarrage les loupés étaient acceptables, au bout d'un certain temps de rodage, la machine aurait dû tourner mieux que ça, en s'alignant notamment - au minimum - sur ce que propose Decitre (sélections, recommandation par exemple), en s'associant, pourquoi pas, avec Bibliosurf avant ou lors de la cessation de son activité et surtout en améliorant la qualité de sa base (suppression des doublons, instauration de règles de saisies des champs, concordance entre le catalogue en ligne et l'état des stocks des librairies physiques...). Le projet était pourtant prometteur mais la réalisation et le suivi n'ont pas été à la hauteur. Le mot qui revient le plus souvent pour qualifier la fin de l'aventure est gâchis, gâchis dont on ne connaîtra totalement l'ampleur que lorsqu'il faudra rendre des compte avant de fermer boutique...

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles