58% de demandes d'hébergement d'urgence non satisfaites

La Rédaction

Sujets relatifs :

C'est la proportion des demandes d'hébergement qui n'ont pu être satisfaites cet hiver, selon la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale. « La précarité progresse et le dispositif d'hébergement ne parvient pas à y faire face », analyse la Fnars qui relève une hausse de 31% des demandes...

avec une forte progression (+42%) de la part des familles. Le nombre de demandes sans solution a augmenté de 54%, soit plus de 20 000 personnes « déboutées » cet hiver. « Le principe d'accueil inconditionnel, pourtant inscrit dans la loi est de moins en moins effectif », dénonce la Fnars. Avec la fermeture de certains hébergements à la fin de l'hiver et malgré les « dispositifs territoriaux de sortie de l'hiver », le taux de refus d'hébergement continue de progresser : 56% en mars 2013 et 66% en avril.
Bilan hivernal 2012-2013 de la Fnars : à cosulter ICI

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles