A Dijon, les collégiens prennent la balle au bond

La Rédaction

Sujets relatifs :

Malgré une grande paroi d'escalade, des espaces verts aux alentours et plusieurs plans de réaménagement, les Grésilles, un quartier dit sensible où vivent 7 000 habitants, ne ressemblent pas franchement au coin le plus huppé de Dijon. Pas plus que celui de la Fontaine-d'Ouche, 9 000 résidents, l'un des plus défavorisés que compte la cité de la moutarde et du pain d'épice. C'est dans ces deux endroits qu'agit depuis longtemps, très longtemps, le Cercle sportif laïque dijonnais (CSLD). Jadis omnisports, champion de France de handball chez les messieurs en 1973, cette institution, désormais focalisée sur le basket-ball, vient de fêter son centenaire il y a deux mois.
Le monde

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Funérailles laïques, RIFSEEP, accueil des migrants, management combatif, niveau de la mer, loi Egalim… Retrouvez tous les articles parus dans notre numéro de mars de La Lettre du cadre...

14/10/2021 |
Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

La chasse aux mégots a commencé

La chasse aux mégots a commencé

La gentille préfète et le grand autoroutier

La gentille préfète et le grand autoroutier

Plus d'articles