abonné

À Forcalquier, le vivre ensemble passe au vert

À Forcalquier, le vivre ensemble passe au vert

Couleurs vives, façades bois, terrasses, casquettes de panneaux photovoltaïques, les Colibres forment un complexe atypique

© DR

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

« Écologie, solidarité, intergénérationnel, autonomie… autant d’enjeux forts et exigeants pour ce collectif à l’origine du projet Les Colibres, un habitat participatif exemplaire. Un projet qui permet aussi d’allier sobriété et renouvellement démographique.

Sur les hauteurs de Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence), à 551 m d'altitude, face à l’immensité du paysage, des enfants jouent à la balle, d’autres s’agitent autour d’une balançoire. Plus loin, sur un chemin sableux, un homme tire une cariole avec un enfant hilare. Sur ce beau terrain en pente douce orienté plein sud, des constructions récentes aux toits plats émergent de la végétation. Couleurs vives, façades bois, terrasses, casquettes de panneaux photovoltaïques forment un complexe atypique, à[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Éditorial : il faut changer notre rapport au vivant

Éditorial : il faut changer notre rapport au vivant

Conséquence de décennies d'insouciances et de lâcheté, l'effondrement du vivant nous appelle à faire d'urgence autrement. Notre regard doit changer. Mais rien ne se fera sans une solide mise à jour de nos connaissances.La condamnation...

01/02/2023 |
Les clés de la réussite de la transformation écologique des territoires - Étape 1 : comprendre et partager les enjeux

Les clés de la réussite de la transformation écologique des territoires - Étape 1 : comprendre et partager les enjeux

 À Issoire, on chauffe gratis, ou presque

À Issoire, on chauffe gratis, ou presque

Éditorial : les « paysagistes » contre la nature

Éditorial : les « paysagistes » contre la nature

Plus d'articles