A Mulhouse, on paie le parcmètre par SMS !

La Rédaction

Sujets relatifs :

La ville de Mulhouse (Haut-Rhin) vient de lancer le paiement par SMS de certaines places de stationnement auto, une première en France. Dans la zone de stationnement de courte durée limitée à 2 heures, l'automobiliste mulhousien pourra payer une ou deux heures de parking depuis son téléphone portable en envoyant un SMS sur un numéro spécifique et en s'identifiant par sa plaque d'immatriculation.
Le montant, reporté directement sur la facture téléphonique, sera celui de la place de stationnement majoré d'un SMS, mais le surcoût sera en fait nul pour la très grande majorité des abonnés mobiles puisqu'ils ont souscrit des forfaits avec SMS illimités.

Pour ceux qui n'ont pas de monnaie
La solution dispense d'avoir de la monnaie sur soi et elle permet de prolonger à distance la durée de son stationnement, l'automobiliste qui a payé une heure étant averti par SMS dix minutes avant la fin de durée, selon le responsable de SFR.
Elle s'applique également aux clients d'Orange et Bouygues Telecom, a complété M. Salaun.
En revanche, elle ne permet pas de payer des fractions de temps inférieures à une heure, un choix expliqué par le souci d'une tarification "simple", a souligné Cyril Luneau, directeur de SFR Collectivités, une filiale de SFR.

Des agents avec des smartphones
Les agents municipaux chargés du stationnement seront équipés de smartphones adaptés qui leur permettront de vérifier que le paiement a bien été effectué.
La solution est une première en France car les autres expériences de paiement à distance de stationnement utilisent la carte bancaire, a relevé l'Association française du multimédia mobile (AFMM) qui regroupe les trois principaux opérateurs.
Elle existe déjà depuis quelques années en Belgique, en Allemagne et dans des pays d'Europe de l'Est, a précisé à l'AFP Nathalie Chabert, responsable communication de l'AFMM.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles