A propos des circulaires...

La Rédaction

Sujets relatifs :

Retour sur l'édito de la semaine dernière, suite à la discussion qu'il a initié sur la liste Juriconnexion. Je ne reproduirai pas in extenso le message que j'ai posté sur la liste à son sujet ; vous le retrouverez, resitué dans le fil de la conversation, dans les archives de la liste. En voici néanmoins la teneur, qui viendra compléter mon propos de la semaine passée et y apporter de nouveaux éléments encourageants.

Je ne reviens pas sur les questions de forme : la critique, peut-être excessive, est totalement assumée et reflète une opinion assez largement partagée dans la profession. Il m'a semblé opportun de rappeler le contexte de rédaction de l'édito et surtout de présenter brièvement le public auquel il s'adresse initialement : des documentalistes territoriaux généralistes, aux casquettes multiples, travaillant majoritairement dans des équipes restreintes et de fait forcément polyvalentes (cf enquête Interdoc 2009 : 54 % des répondants travaillaient dans une équipe de 1 à 4 agents), avec des moyens souvent réduits et un temps compté. Dans ces services, la veille juridique (quand elle existe) est généralement réduite à la portion congrue : JO, quelques BO, JOUE et si le temps le permet, travaux parlementaires et presse spécialisée. Circulaires.gouv.fr est donc susceptible de constituer pour nous un outil précieux. Pour la recherche, c'est bien entendu le cas ; pour la veille c'est une autre histoire...

Pourtant, la mise en place des fonctionnalités attendues ne semble pas insurmontable : flux et newsletters sont aujourd'hui des outils standard, le minimum attendu d'un site. Et même sans cela, un affichage par ordre chronologique de date de mise en ligne n'est absolument pas infaisable. Le champ existe dans la base, c'est donc délibérément que ce n'est pas proposé. Sur ce point, Serge Sentubéry a eu la gentillesse de nous faire partager sur la liste la réponse de Légifrance sur ce sujet : devant le nombre de demandes allant dans ce sens, la mise en place d'une recherche par date de mise en ligne serait à l'étude. J'ai envie de répondre : enfin !

Mais à ce stade, qui décide ? De telles fonctionnalités de veille tombent tellement sous le sens pour les utilisateurs du site qu'il m'est difficile de croire que leurs concepteurs n'en voient pas l'intérêt. Il n'y a qu'à regarder l'énorme travail effectué ces dernières années sur les autres sites de la DILA (Service-public, Documentation française, Vie Publique) pour se convaincre de leurs compétences et de leur compréhension des besoins des utilisateurs. A ce niveau, il semble évident que le choix est bien plus politique que technique.

Reste aux utilisateurs à faire pression pour que les choses avancent. Les documentalistes du secteur public gagneront ainsi un temps précieux dans leur veille, qu'il pourront mettre à profit pour faire plus et mieux à moyens constants... ou pour faire autant malgré la RGPP.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles