A-t-on lâché sur l'orthographe ?

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'excellent site Vousnousil.fr s'interroge : l'orthographe est-elle devenue le parent pauvre du système éducatif ? Deux spécialistes apportent quelques réponses éclairantes.

Méthode Coué ? Alors que les fautes se répandent comme une traînée de poudre dans les copies, le minis­tère de l'Education natio­nale se féli­ci­tait récemment de l'amélioration des évalua­tions en CE1 et CM2. Pour Danièle Manesse, pro­fes­seure de sciences du lan­gage à la Sorbonne-Nouvelle, il n'y a pas de doute, le temps est à la dégradation. Elle cite deux études pour appuyer son pro­pos : "En 1987, André Chervel (his­to­rien) et moi-même avons réa­lisé une étude sur un échan­tillon repré­sen­ta­tif d'élèves du CM2 à la fin de la 3e. Puis j'ai mené une autre étude, cette fois-ci avec Danièle Cogis, avec les mêmes cri­tères, en 2006. Résultat : 50% d'erreurs sup­plé­men­taires".

Danièle Cogis(1), maître de confé­rences en sciences du lan­gage à l'IUFM de Paris, livre une explication du phénomène. L'orthographe ne serait plus la priorité de l'école, " c'en est une parmi beau­coup d'autres, comme l'informatique, la sécu­rité rou­tière, l'environnement, l'anglais... Tout a changé et on ne revien­dra pas en arrière". Vousnousil.fr soupèse les chiffres : le temps d'étude de la langue fran­çais a été réduit de moi­tié, en CE2, entre 1923 et 2007. Et en 2012, un élève de 6e étudie le fran­çais 4h par semaine, contre 7h dans les années 1980.

Lire la suite sur le site de Vousnousil.fr

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles