A trop twitter, le candidat est assigné...

La Rédaction

Sujets relatifs :

Christophe Grébert, candidat Modem dans le canton de Puteaux, dans les Hauts-de-Seine, a été assigné en référé au tribunal de grande instance de Nanterre par son adversaire UMP qui l'accuse de propagande pour avoir tweeté à plusieurs reprises le dimanche du 1er tour. Vincent Franchi, fils de la maire UMP de Puteaux, estime que son concurrent a "procédé à une propagande électorale" en diffusant, lors du premier tour des cantonales, des "commentaires partisans visant à dénigrer indirectement certains candidats" et en renvoyant les abonnés sur son site de campagne. Il demande au tribunal d'interdire à Christophe Grébert d'utiliser son compte Twitter à compter de la veille du scrutin jusqu'à la fermeture des bureaux de vote, sous astreinte de 1.000 euros par contravention constatée et de le condamner à payer 5.000 euros pour frais de justice. Le candidat Modem réfute toute infraction, ayant "simplement décrit quelques faits sur le déroulement de la journée à Puteaux, d'une manière extérieure et détachée".

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

La dernière Lettre du Cadre vient d'arriver. Au sommaire : ces déchets que nous ne préférons réduire plutôt que réduire, un énième épisode du management en temps de crise, le renouveau des instances médicales dans les...

24/06/2022 |
Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Plus d'articles