A trop twitter, le candidat est assigné...

La Rédaction

Sujets relatifs :

Christophe Grébert, candidat Modem dans le canton de Puteaux, dans les Hauts-de-Seine, a été assigné en référé au tribunal de grande instance de Nanterre par son adversaire UMP qui l'accuse de propagande pour avoir tweeté à plusieurs reprises le dimanche du 1er tour. Vincent Franchi, fils de la maire UMP de Puteaux, estime que son concurrent a "procédé à une propagande électorale" en diffusant, lors du premier tour des cantonales, des "commentaires partisans visant à dénigrer indirectement certains candidats" et en renvoyant les abonnés sur son site de campagne. Il demande au tribunal d'interdire à Christophe Grébert d'utiliser son compte Twitter à compter de la veille du scrutin jusqu'à la fermeture des bureaux de vote, sous astreinte de 1.000 euros par contravention constatée et de le condamner à payer 5.000 euros pour frais de justice. Le candidat Modem réfute toute infraction, ayant "simplement décrit quelques faits sur le déroulement de la journée à Puteaux, d'une manière extérieure et détachée".

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles