Absentéisme, Ayrault veut évaluer

La Rédaction

Sujets relatifs :

Fidèle à son principe d'évaluation, de concertation puis de décision, Jean-Marc Ayrault a assuré la semaine dernière que si l'efficacité du dispositif sanctionnant une famille pour absentéisme était « faible », il serait « remplacé ».

Mis en place en janvier 2011, le dispositif prévoit en cas d'absentéisme trop fréquent et non justifié, suite à la convocation des parents et à l'avertissement prononcé par l'inspecteur d'académie, que ce dernier peut exiger de la CAF la suspension partielle des allocations. Ayrault assure, pour l'heure, qu'il n'envisage pas d'abrogation a priori. François Hollande avait pourtant était plus clair en campagne : « Ce mécanisme n'a aucun effet, donc il sera supprimé parce que je préfère en mettre un autre ». Entre mars 2011 et mars 2012, 472 familles au total ont été sanctionnées pour l'absentéisme scolaire répété de leur enfant et privées partiellement d'allocations familiales.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles