Absentéisme : le coût caché du mal-être au travail

La Rédaction

Sujets relatifs :

Avec le stress, les tensions relationnelles et la surcharge de travail, de plus en plus de salariés multiplient les journées d'absence, gonflant ainsi les chiffres de l'absentéisme. Un signe de mal-être au travail que les entreprises ne savent pas toujours déceler...

Le coût de l'absentéisme du au mal-être au travail ? 3500 euros par salarié et par an. En s'appuyant sur son dispositif de calcul de « l'Indice du Bien-être au Travail » et du « Taux de Mal-être au Travail » qu'il a conçu, Victor Waknine, directeur du cabinet Mozart Consulting, a vite fait de faire les comptes : « cette estimation représenteen moyenne 7% de la masse salariale en France, c'est alarmant ! » Dans son oeil de mire : les absences injustifiées transitoires et les absences pour maladie ordinaire (AMO), qui en disent long, selon lui, sur les tensions au sein d'une organisation ...

L'enquête Kronos sur l'absenteisme dans le monde, réalisée en 2011, traduit le malaise : en France, 53% des personnes interrogées avouent s'absenter en raison du stress et du besoin d'un jour de repos. Des « tire-au-flanc » ? Absolument pas. « Le micro-absentéisme est symptomatique d'un mal plus profond, de dysfonctionnements au sein d'une entreprise et se développe dans tous les secteurs mais en particulier dans l'industrie et les services, comme par exemple, les centres d'appels", constate le sociologue et consultant Denis Monneuse, auteur du livre « L'absentéisme au travail » (Afnor). Révélateur aussi, le présentéisme, peu pris en compte par les RH. Cette absence de coeur à l'ouvrage représenterait 61% des coûts totaux relatifs à la santé d'une entreprise, selon une étude belge de la psychologue Claudia Put, de l'université de Leuven. Le mal-être au travail génère donc des coûts cachés. Or, ces absences désorganisent l'entreprise, augmentant la charge de travail des collègues. Ce qui accroît le stress et les tensions relationnelles...

Lire la suite : http://www.novethic.fr/

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles