Accès à la culture  : une idée belge

Denis Courtois

Sujets relatifs :

,
Accès à la culture  : une idée belge

Museum aan de Stroom (MAS) Anvers

© siraanamwong - stock.adobe.com

La où nous peinons à offrir des "Pass culture" permettant un accès complet et bon marché à nos musées, les Belges, Suisses et Allemand on une longueur d'avance. Peut-être pourrions-nous nous en inspirer ?

Peut-être le haut fonctionnaire qui vient d’être chargé d’une mission pour «  démocratiser  » l’accès à la culture aura-t-il l’idée de copier ce qui se passe outre-Rhin ou outre Quiévrain.

La Belgique propose en effet, pour la troisième année, son Museum Pass qui permet pendant un an et pour 59 euros, d’avoir accès à plus de 200 musées (expositions temporaires comprises) avec un tarif social spécial et un accès pour les comités d’entreprises. Malgré la crise sanitaire, plus de 100 000 personnes ont souscrit à ce pass qui permet d’entrer dans tout type de musée (public, privé, wallon, flamand…) et dans tous les grands musées du pays quelle que soit la région.

Si la volonté existe; ill est donc possible de proposer un produit touristique attrayant et accessible

Cette initiative s’inspire du même passe qui existe entre les régions de l’est de la France, le sud de l’Allemagne et le nord de la Suisse, qui propose le même service mais pour 112 euros désormais (345 musées et gratuité pour les enfants accompagnants dans la limite de cinq). À Venise, pour 41 euros et pour six mois, tous les grands musées sont accessibles, comme à Istanbul, 35 euros pendant cinq jours…

Il est donc possible, malgré les différences de langue, de statut de pays… de proposer un produit touristique attrayant et accessible si la volonté existe ! L’offre des villes ou régions françaises est souvent fort ridicule et peu avantageuse.

Ainsi, le passe parisien (50 musées, pour 52 euros les deux jours et 78 euros les six jours) est difficilement rentable, sauf à visiter au pas de course. Lyon ou bordeaux proposent un passe à 25 euros pour un an, mais pour six ou sept musées… et sans accès à la cité du vin pour Bordeaux ou au musée des confluences pour Lyon. Mais chez nos amis belges, ou tout est souvent difficile, l’idée est apparue judicieuse et s’est mise en place très rapidement avec succès !

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Éditorial : Après le congrès des maires : où en est la décentralisation ?

Devant les maires de France, pas contents mais c’est un grand classique, Emmanuel Macron semble avoir choisi et assumé un État déconcentré plus que décentralisé. Dont acte. Pouvons-nous lui suggérer d’aller jusqu’au bout de sa...

24/11/2021 | Décentralisation
L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

L'oeil du DGS : "Inclusion, un mot que j'adore"

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

Projet de loi 3DS  : une nouvelle étape de la décentralisation ?

L'œil de la DGS : "Mon métier expliqué à ma fille"

L'œil de la DGS : "Mon métier expliqué à ma fille"

Plus d'articles