Affichage illégal : l'Etat condamné pour inertie

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'association Paysages de France avait assigné les préfets des Côtes-d'Armor et du Finistère devant le tribunal administratif de Rennes. L'association leur reprochait de ne pas prendre les mesures nécessaires pour interdire 160 panneaux d'affichage illégalement implantés sur les communes de Châteaulin et de Lamballe. Les juges lui ont donné gain de cause et condamné l'Etat à verser à l'association 8 500 ¤ de dommages et intérêts.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles