Aide à domicile en danger

La Rédaction

Sujets relatifs :

Une centaine de personnes a manifesté mardi à Paris à l'appel de l'Association des paralysés de France (APF) pour alerter sur la situation financière dramatique de trois services d'aide à domicile en Ile-de-France(...)

"Les Services d'Auxiliaires de Vie (SAV) de Nanterre (92) et de Pantin (93) ainsi que le Service d'Accompagnement et d'Aide à Domicile (SAAD) de Choisy-le-Roi (94) connaissent des situations financières dramatiques", selon l'APF.

"Nous voulons que les conseils généraux permettent de maintenir ces services" qui accumulent des déficits, a déclaré à l'AFP Patricia Choquet, une responsable francilienne de l'APF, qui juge que les départements "refusent de financer ces services à la hauteur des besoins des personnes".

Concrètement, les services d'aide à domicile (aux familles, aux personnes âgées et handicapées) associatifs souffrent depuis environ trois ans de problèmes financiers, les départements fixant des tarifs trop bas par rapport au prix de revient des services.

Par exemple, la Prestation de compensation du handicap (PCH) finance l'aide à domicile à hauteur de 17,59 euros de l'heure alors que le prix de revient de cette heure est au minimum de 25 euros pour l'association, a expliqué Mme Choquet.

Les trois services les plus en difficulté cumulent entre 200 et 300.000 euros de déficit par an depuis trois ans, selon Mme Choquet, qui estime que ces services pourraient mettre la clé sous la porte.

Celui de Nanterre emploie 27 personnes pour 42 usagers, celui de Choisy-le-Roi 33 personnes pour autant d'usagers.

Le gouvernement précédent avait débloqué 50 millions d'euros pour venir en aide aux services les plus en difficulté mais l'enveloppe est insuffisante, estime l'APF.

Début avril, la fédération de l'Aide à domicile en milieu rural du Finistère (ADMR 29) en déficit financier a été placée en liquidation judiciaire.

Une délégation a été reçue au ministère des Affaires sociales, a indiqué une porte-parole de l'APF mais "il n'y a pas eu d'annonce", a-t-elle précisé.

jc/bfr/fm
© 1994-2012 Agence France-Presse

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Hervé Maurey : "sur le ferroviaire, l’État n’a pas de vision stratégique "

Les sénateurs Hervé Maurey et Stéphane Sautarel ont récemment présenté les conclusions de leur rapport : « Comment remettre la SNCF sur rail ? Modèle économique de la SNCF et du système ferroviaire : il est grand temps...

02/05/2022 |
Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

Éditorial : Nouveau monde, vieilles idées

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

À lire: faut-il quitter les réseaux sociaux ?

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'avril 2022

Plus d'articles