Amorce interpelle les candidats à la présidentielle

La Rédaction

Sujets relatifs :

A dessein de faire progresser la gestion locale de l'énergie et des déchets, le réseau d'élus Amorce vient de rendre public ses 75 propositions en faveur de l'environnement. En matière d'énergie, il souhaite« une loi de transition énergétique et de lutte contre les dérèglements climatiques », un plan national de rénovation thermique. Il plaide aussi pour une "orientation prioritaire des crédits d'impôts, ainsi que des obligations d'économies d'énergies des fournisseurs d'énergie, en faveur des travaux d'isolation plutôt que sur les outils de production d'énergie", et se prononce pour un plan d'urgence de lutte contre la précarité énergétique.

Il faudrait que les contraintes administratives, réglementaires et fiscales qui pèsent sur le développement des énergies renouvelables soit allégé et qu'un réseau de chaleur utilisant des énergies renouvelables soit créé dans toutes les agglomérations de plus de 20.000 habitants. Pour permettre le développement de la filière bois il demande également un plan national d'approvisionnement bois (Approbois 2015) et que les collectivités locales, acquièrent la compétence dédiée à la production d'énergies renouvelables. Côté collecte, une filière dédiée aux déchets de bricolage et de loisirs pourrait se développer et la collecte sélective de tous les emballages en plastique se généraliser. Un fonds de garantie à l'innovation en matière de gestion des déchets pour soutenir les opérations pilotes des collectivités et celles des entreprises pourrait être créé. Les candidats présidents de la république sont ainsi invités à s'exprimer sur ces propositions avant la fin mars.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles