Autolib' : les "frondeuses" sont...

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le futur réseau de voitures en libre-service Autolib' démarre les travaux, avec 700 stations programmées à Paris. Mais huit communes limitrophes rejettent toujours le projet. Le Pré-Saint-Gervais (93) n'est "pas techniquement prête". Les autres refusent la Blue Car pour des raisons de coût d'abord : les villes adhérentes doivent subventionner la construction de quatre stations au moins, soit débourser au minimum 200.000 euros. C'est, notamment, le cas de Clichy-la-Garenne, qui ne veut pas se lancer en période de restriction budgétaire. Pour aider les villes à se doter de stations, le syndicat Autolib' a reçu 4 millions d'euros de la Région et a contracté un emprunt de 18 millions : la moitié des 46 villes adhérentes ont demandé un prêt au syndicat, qu'elles rembourseront lorsqu'elles toucheront les premières redevances. D'autres communes sont opposées par principe, dont Ivry, Montreuil et les villes de l'agglomération Plaine Commune - dont Saint-Denis et Aubervilliers - et ont refusé la Blue Car pour des raisons écologiques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Un nouveau modèle français : passer du tout-État a l’hybride

Dans son livre « Le nouveau modèle français » paru fin 2021, le haut fonctionnaire et essayiste David Djaiz, auteur remarqué de Slow démocratie en 2019, dessine les contours de ce que pourrait être un futur projet pour le pays,...

06/12/2022 |
Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Éditorial : Fausse route

Éditorial : Fausse route

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Plus d'articles