Banque de France : l'AMRF dénonce « l'effacement du territoire »

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le Gouverneur de la Banque de France a annoncé un nouveau plan d'aménagement de l'implantation territoriale de ses services. Il prévoit la suppression de 31 unités infra-départementales sur 32. « En catimini, mais toujours avec la même constance, l'effacement du territoire de la Banque de France et de ses services, se poursuit », dénonce dans un communiqué l'Association des maires ruraux de France (AMRF). La suppression des unités infra départementales étaient programmées dans le premier plan d'aménagement adopté en 2003 et qui a vu la BDF réduire son réseau à 96 unités départementales. Elles avaient finalement été maintenues sous la pression des élus locaux. L'AMRF dénonce une « politique d'abandon », relevant que la BDF dégage depuis 2003, année après année, des bénéfices historiques : plus de 14,50 milliards d'euros de 2006 à 2010. En 2010, la BDF aura payé 1,55 milliard d'euros de dividendes et 1,5 milliard d'euros d'impôt sur les sociétés à l'Etat.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

À l’heure de l’éco-anxiété, Ronan Dantec, sénateur (EELV), fait entendre une musique différente. Auteur d’un rapport sénatorial en 2019 sur le sujet (1), président du Comité national d’orientation de l’Office national sur...

21/09/2022 | Espace public
Avec Hélène Guillet, le syndicat des DG prend une nouvelle direction

Avec Hélène Guillet, le syndicat des DG prend une nouvelle direction

"Les collectivités doivent porter une attention particulière aux travailleurs mobiles dans leur politique d’aménagement et de mobilité"

"Les collectivités doivent porter une attention particulière aux travailleurs mobiles dans leur politique d’aménagement et de mobilité"

La politique de la ville, une priorité, vraiment ?

La politique de la ville, une priorité, vraiment ?

Plus d'articles