Banque postale : doublement de l'enveloppe de crédits

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'Association des maires de grandes villes de France (AMGVF) s'est félicitée samedi de l'annonce par la Banque postale d'un doublement de l'enveloppe de crédits à court terme mis à la disposition des collectivités locales, estimant "avoir été entendue".
Dans un communiqué, Michel Destot, président de l'AMGVF, qui est aussi député-maire socialiste de Grenoble, "se félicite de la proposition de la Banque postale de faire passer de 2 à 4 milliards d'euros l'enveloppe dédiée aux collectivités locales afin qu'elles puissent faire face à leurs besoins de trésorerie".

"A ce titre, l'AMGVF estime avoir été entendue", est-il ajouté, alors que vendredi "l'Association demandait au gouvernement une première réponse de court terme suite à la décision de Dexia Crédit Local de geler unilatéralement, sur 220 contrats revolving, les droits de tirage des collectivités emprunteuses".

"Dans le contexte de crise du crédit dont l'ampleur est inédite, Michel Destot réitère sa demande de solutions durables pour le financement des investissements des collectivités locales. Il prend acte de la volonté du gouvernement de mettre tout en oeuvre pour y parvenir", conclut le communiqué.

La Banque postale (groupe La Poste) a annoncé samedi un doublement de l'enveloppe de crédits à court terme mis à la disposition des collectivités locales françaises, étranglées par le désengagement de leur banquier traditionnel, le groupe franco-belge Dexia, en cours de démantèlement.

La Banque postale, qui envisageait de mobiliser 2 milliards d'euros pour répondre aux besoins des collectivités, pourrait "élargir jusqu'à 4 milliards d'euros l'enveloppe prévue initialement", selon son communiqué.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles