Bas-Rhin : le SDIS monnaye ses interventions pour inondation

La Rédaction

Sujets relatifs :

A partir du 1er juillet, le Service départemental et d'incendie du Bas-Rhin (Sdis) facturera certaines interventions pour inondation auprès des particuliers et des collectivités pour les dissuader de le solliciter sur des opérations qui sortent de ses attributions.

Cette facturation interviendra pour des sinistres consécutifs à une « défaillance des réseaux publics » ou à « une fuite ou un débordement d'une conduite, d'une machine ou d'une installation située dans les parties communes ou privatives d'un immeuble public ou privé ». Le SDIS facturera 120 euros pour une intervention de moins de deux heures ; au-delà, il faudra payer les frais réels. En ce qui concerne les phénomènes climatiques provoquant des inondations, l'intervention du SDIS demeurera gratuite.

Le SDIS du Bas-Rhin veut ainsi être « plus disponible en se recentrant sur ses missions prioritaire ». Il facture d'ailleurs, depuis quelques mois, 90 euros aux sociétés de transports de personnes pour tout brancardage sans urgence vitale.

Source : 20Minutes édition Strasbourg / La Quotidienne

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

Ronan Dantec : "Tout acte d’aménagement et de construction doit être conditionné par le futur du climat"

À l’heure de l’éco-anxiété, Ronan Dantec, sénateur (EELV), fait entendre une musique différente. Auteur d’un rapport sénatorial en 2019 sur le sujet (1), président du Comité national d’orientation de l’Office national sur...

21/09/2022 | Espace public
Avec Hélène Guillet, le syndicat des DG prend une nouvelle direction

Avec Hélène Guillet, le syndicat des DG prend une nouvelle direction

"Les collectivités doivent porter une attention particulière aux travailleurs mobiles dans leur politique d’aménagement et de mobilité"

"Les collectivités doivent porter une attention particulière aux travailleurs mobiles dans leur politique d’aménagement et de mobilité"

La politique de la ville, une priorité, vraiment ?

La politique de la ville, une priorité, vraiment ?

Plus d'articles