Bâtiment "biosourcés" : le label est précisé

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le contenu, les exigences et les modalités d'attribution du label « bâtiment biosourcé » ont été définis par un arrêté publié le 23 décembre dernier, arrêt qui vient compléter le décret du 19 avril 2012 concernant sa création.

Il s'agit de promouvoir les ressources de proximité, de dynamiser l'économie locale et de structurer les éco industries des territoires.

Le référentiel répondant au label est précisé : taux minimal d'incorporation au bâtiment, matériaux ayant des caractéristiques minimales, exigences, modalités de contrôle...

L'arrêté définit trois niveaux de label, chaque niveau étant lié à un taux minimal d'incorporation de matière biosourcée, ce taux dépendant de l'usage principal du bâtiment : maison individuelle, bâtiment industriel, etc...

Délivré à la demande (et à la charge financière) du maître d'ouvrage, il est octroyé par un organisme qui a conventionné avec l'Etat et qui est accrédité par le Cofrac.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles