abonné

Bernard Diridoullou : « Pourquoi clarifier les règles du jeu est un impératif managérial »

Bruno Cohen-Bacrie

Sujets relatifs :

,
Bernard Diridoullou : « Pourquoi clarifier les règles du jeu est un impératif managérial »

papier_marteau_ciseau

© iinspiration - istock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Les discours sont modernes, mais les pratiques sont classiques. C’est le constat que fait Bernard Diridoullou sur la réalité managériale des entreprises. D’où son insistance sur la nécessité de rendre publiques des règles de gouvernance claires, auxquelles tout le monde est soumis. C’est à cette condition qu’on donnera aux cadres les moyens des ambitions managériales des chefs.

Vous soulignez dans votre ouvrage le décalage existant entre le « dire » et le « faire » dans l’organisation managériale en général. Pouvez-vous en parler ?

Les directions générales parlent de « management participatif », de « qualité totale », de « management par projet ou en réseaux » ; mais la plupart des entreprises et des organisations en général fonctionnent[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

Peut-on parler de transition climatique sans parler de transition managériale ?

À l’heure où les collectivités ont largement digéré la décentralisation, elles doivent désormais passer à une nouvelle étape. Où nécessité climatique et nouvelles manières de manager peuvent se rejoindre pour inventer un monde...

26/04/2022 |
L’esprit commando transposé au management

L’esprit commando transposé au management

Méthode FunWork : Ici et là

Méthode FunWork : Ici et là

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Bâtir une cathédrale, c’est simple, la prendre sur le nez c’est encore plus simple  !

Plus d'articles