Biodiversité : faire accepter la flore spontanée en ville

La Rédaction

Sujets relatifs :

Que ce soit ou non dans le cadre du plan Ecophyto, un très grand nombre de collectivités se sont engagées dans la réduction et même la suppression de l'utilisation des désherbants et des pesticides pour les espaces verts.

Mais cette pratique a une contrepartie : une flore spontanée réapparait et ce qui n'est pas du goût de tous les habitants. Dans ce contexte, Plante et Cité a fait une étude sur la perceptibilité de cette flore par le public afin de proposer une boite à outils pour parer à cette situation.

Plusieurs documents sont en ligne : une revue bibliographique sur les plantes spontanées en ville, la synthèse de l'enquête « Les plantes sauvages en milieu urbain, un désordre au naturel ? », l'analyse des communications « pour » et « contre » la flore spontanée, et enfin des recommandations pour l'élaboration d'outils de communication.

Parallèlement, beaucoup de documents sont répertoriés et seront mis à jour à partir des expériences des collectivités en ce domaine : panneaux, affiches, plaquettes, guides techniques, vidéos, etc.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles