Bonne année et.. zut aux textos !

La Rédaction

Sujets relatifs :

Je ne sais pas si c'est lié à la multiplication des forfaits « SMS illimités », mais cette année mon portable a fait le plein de textos me souhaitant la bonne année... d'une froideur absolue.

Au moins une dizaine de correspondants ont adressé le même message à tout leur carnet d'adresses, sans un brin de personnalisation. Quelle horreur !

D'accord, la carte de voeux est une tâche fastidieuse qui embouteille quelque peu les services postaux. Mais, si les traditionnels voeux sont industrialisés, ils n'ont plus, à mon sens, aucun intérêt. Depuis l'antiquité, il est en effet d'usage d'échanger des cartes illustrées (à l'époque c'était des tablettes d'argile) avec un petit mot agréable pour celui qui le reçoit.

La carte de voeux depuis lors, c'est une manière de reprendre le contact avec des personnes qu'on a peu vues au cours de l'année écoulée et de leur signifier qu'on pense toujours à eux...

Les élus ont bien compris le truc et multiplient eux aussi ces petits courriers.

Le problème, c'est que, si souvent les cartes sont écrites à la main, elles sont ensuite imprimées à l'infini... Les destinataires sont rarement dupes et en pratiquant la « politique du doigt mouillé », ils se rendent vite compte si la libelle est personnalisée ou non.

L'effet est alors est désastreux. Comme pour les textos envoyés en nombre, ils indiquent le peu d'intérêt de l'émetteur pour le récepteur... Et ça, généralement ici comme ailleurs, ça ne pardonne pas !

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Les missions du référent laïcité ont été précisées

Créé par la loi Séparatisme du 24 août 2021, un référent laïcité doit être présent dans chaque collectivité territoriale. Ses missions ont été précisées par décret du 23 décembre.La loi confortant le respect des principes de...

18/01/2022 | Ressources humaines
Osez la parité !

Osez la parité !

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

L'oeil de la DGS : "Ma pire erreur de manager"

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Les marches publics s’invitent dans la campagne présidentielle (chronique des marchés publics n°10)

Plus d'articles