Bordeaux teste les hydroliennes fluviales

La Rédaction

Sujets relatifs :

Le projet Seeneoh (site expérimental estuarien national pour l'essai et l'optimisation d'hydrolienne) est soutenu par des fonds publics dans le cadre des instituts d'excellence pour des énergies décarbonnées d'une part, et par des collectivités locales et des entreprises privées comme ErDF, Véolia ou Valorem.

Dans ce cadre, la société Hydrotube va tester dans l'estuaire de la Gironde à Bordeaux (près du fameux « pont de pierre ») un prototype d'hydrolienne fluviale d'environ 50 kW. Le suivi du site d'essais (impact, performance énergétique, performance des machines...) sera effectuée par un bureau local « Énergies de Lune ».

Rappelons qu'en parallèle, Paimpol avait été choisi pour tester les hydroliennes océaniques dont les dimensions sont plus importantes.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles