Buvettes saisonnières.

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'article L. 3332-1-1 du code de la santé publique impose dans son 1er alinéa qu'une formation spécifique sur les droits et obligations attachés à l'exploitation d'un débit de boissons à consommer sur place ou d'un établissement pourvu de la petite licence restaurant ou de la licence restaurant soit dispensée par un organisme agréé par le ministre de l'intérieur à toute personne déclarant l'ouverture, la mutation, la translation ou le transfert d'un débit de boissons à consommer sur place de deuxième, troisième et quatrième catégories. Cette formation donne lieu à la délivrance d'un permis d'exploitation valable dix années. Instaurée à la demande de la profession et en faveur des exploitants, elle a pour objectif de permettre à ces derniers d'appréhender au mieux l'ensemble des dispositions qui leur sont applicables Aux termes de l'article L. 3332-4 du code de la santé publique, les buvettes installées à l'occasion de manifestations exceptionnelles telles que les fêtes publiques, les bals publics, les rreprésentations théâtrales, les ventes de charité ou les kermesses, doivent obtenir l'autorisation préalable du maire de la commune d'installation.

Ces débits de boissons ne peuvent vendre que des boissons des deux premiers groupes tels que définis à l'article L. 3321-1 du code de la santé publique. Ces buvettes doivent respecter la réglementation locale édictée par le préfet ou par le maire pour ce qui concerne les horaires d'ouverture et le respect des zones de protection. En revanche, l'article L. 3334-2 du CSP déroge expressément au principe général de la déclaration d'ouverture posé par l'article L. 3332-3 : ainsi, la personne qui souhaite ouvrir une buvette temporaire n'est pas soumise à l'obligation de déclaration, au sens de l'article L. 3332-3, qui s'impose à tout exploitant de débit de boissons permanent.

Cette personne n'entre donc pas dans le champ d'application de l'article L. 3332-1-1 et aucune formation ne peut lui être imposée. Seule l'autorisation d'ouverture délivrée par le maire est obligatoire. Conscient que la législation relative aux débits de boissons soulève fréquemment des difficultés d'interprétation auprès des personnes chargées de son application, le ministère de l'intérieur, en collaboration avec le ministère chargé de la santé, a élaboré un guide méthodologique permettant d'éclairer le droit applicable dans cette matière. Conçu comme un outil pratique, publié à La Documentation française, le « Guide des débits de boissons » permet de prendre aisément connaissance des dispositions encadrant la délivrance des boissons alcooliques. Il apporte des réponses concrètes aux différentes situations rencontrées et permet d'éviter les divergences d'interprétation de la règle de droit. Question N° : 21235

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles