ça se Corse pour traverser la mer

La Rédaction

Sujets relatifs :

La SNCM peut-elle perdre la délégation de service public (DSP) entre Marseille et l'Île de Beauté ? La compagnie aurait fait une offre de 138 millions d'euros

pour effectuer 23 rotations par semaine entre l'île et le continent. Or, son concurrent direct, la Corsica Ferries, aurait proposé 70 millions d'euros pour effectuer le même service. Des négociations vont s'ouvrir entre la CTC et les compagnies. Elles devraient aboutir au printemps, ou au début de l'été. A Marseille, le dossier est suivi de près. «On a le sentiment que la Corse veut faire des économies sur le transport maritime, a indiqué Roland Blum, 1er adjoint. Or, le siège de la SNCM se trouve à Marseille. C'est nous qui en paierons les conséquences. Si la compagnie n'obtient pas la DSP, c'est la mort de celle-ci, et ce serait extrêmement grave.» La SNCM emploie plus de 1 600 salariés, dont la grande majorité demeure à Marseille.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles