Canalisations en PVC : des précautions à prendre !

La Rédaction

Sujets relatifs :

La DGS (Direction générale de la santé) a récemment adressé aux directeurs des ARS et aux préfets une instruction concernant le repérage des canalisations en PVC qui contiendraient (pour certains) du CVM (chlorure de vinyle monomère) résiduel. Ce dernier risque de migrer dans l'eau destinée à la consommation humaine. Or, il est classé comme « cancérigène certain » à faibles doses et par voie orale depuis 1987.

Le contrôle sanitaire ne permettant pas de détecter les non-conformités, l'instruction demande un repérage des canalisations à risques à l'échelle des communes, la définition d'un plan d'échantillonnage pluriannuel par chaque ARS et la saisie des résultats analytiques de CVM dans la base SIS-Eaux.

En cas de dépassement (0.5 mg/l), la DGS demande des contre-analyses et des diagnostics, la mise en oeuvre de mesures correctives, de restriction de consommation si nécessaire et de prendre des mesures à long terme : tubage, maillage du réseau, remplacement des tuyaux.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

«  Retour  » (provisoire ?) aux 35 heures à la mairie de Paris

Sommée d'instaurer de vraies 35h ans ses services, la mairie de Paris doitt faire des contorsions pour ne pas fâcher ses agents. Quitte à fâcher la préfecture. Jusqu'où l'exercice est-il possible ?Comme toute collectivité, Paris...

24/08/2021 |
Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

Un cycle supérieur de transition pour les dirigeants territoriaux

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

Infographies

"Ça se passe ailleurs", quand les collectivités innovent dans le monde entier

La grande peur de la fonctionnalisation

La grande peur de la fonctionnalisation

Plus d'articles