Cese : relancer la dynamique du Grenelle

La Rédaction

Sujets relatifs :

Un sujet qui ne fait pas beaucoup débat dans la campagne présidentielle : le bilan du Grenelle de l'environnement.

Le Cese (Conseil économique, social et environnemental) vient de voter un avis sur le bilan qui vise à relancer une dynamique qui a tendance à s'essouffler « pour évoluer vers un modèle économique plus juste ».

Le Cese estime que l'atout principal du Grenelle est sa fameuse gouvernance à 5 (État, collectivités, acteurs environnementaux, patronat, syndicats) autour d'une même table.

Les difficultés de mise en oeuvre et la crise ont remis en cause des objectifs importants. Pour les transports par exemple, la part du fret non routier a baissé (11,3 % en 2010 contre 12,6 % en 2008), alors que le Grenelle affichait un taux de 25 % vers... 2012 !

Quatre recommandations ont donc été formulées :

  • relancer la dynamique en s'appuyant sur l'éducation au développement durable, depuis la maternelle jusqu'à la fin de vie. La responsabilité sociale des entreprises (RSE) devrait être élargie à d'autres;
  • revoir les modes de production et de consommation qui respectent mieux l'environnement: développer les énergies marines, une vraie filière photovoltaïque, une dépollution des navires, une agriculture moins polluante...
  • un programme ambitieux pour les financements en réorientant les prélèvements existants. Supprimer les dépenses fiscales impactant l'environnement;
  • enfin des priorités d'actions: changement climatique, biodiversité, risque pour la santé et l'environnement.

Un message fort sur le plan politique, mais sera-t-il entendu/écouté ?

Joël Graindorge, Directeur général des services techniques.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Interview

Anne-Claire Mialot : « Par essence, la rénovation urbaine est résiliente »

Immense chantier à ciel ouvert, la rénovation urbaine poursuit sa route pour changer le cadre de vie des habitants des QPV. D’une certaine manière, elle a ouvert le chemin à la sobriété foncière et énergétique, assure Anne-Claire...

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Interview

Manon Moncoq : « Le respect de l’environnement fait de plus en plus sens »

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Le funéraire public ne veut plus miser sur le cercueil, mais sur l’humain

Les collectivités repensent les usages du cimetière 

Les collectivités repensent les usages du cimetière

Plus d'articles