Cette histoire de squatt qui tourne au drame

La Rédaction

Sujets relatifs :

L'enquête sur l'incendie d'un immeuble squatté d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) qui a fait samedi soir trois morts et une dizaine de blessés, dont quatre grièvement, s'orientait lundi vers les faits d'homicide et destruction par incendie, a-t-on appris de source judiciaire.


"L'enquête menée sur la recherche des causes de la mort" a évolué, "on mène aujourd'hui une enquête sur homicide et destruction par incendie", a expliqué cette source.

La dernière autopsie du corps de la victime découverte dans les décombres au troisième étage, d'où est probablement parti le feu, a confirmé sa "mort par brûlure, il n'y a pas de traces de coups", a-t-elle précisé, ajoutant que le laboratoire scientifique devrait rendre son rapport dans la semaine. Les deux autres victimes, une tuée sur le coup et l'autre décédée à l'hôpital, ont perdu la vie après s'être défenestrées pour échapper aux flammes, ce qu'ont confirmé les autopsies pratiquées dimanche.

L'hypothèse criminelle avait été déjà avancée dimanche par des rescapés comme origine possible de l'incendie.

"Une explosion aurait été entendue, avant l'incendie, qui viendrait de l'appartement situé au 3e étage", avait précisé le même jour cette source judiciaire, tout en soulignant que l'origine du feu demeurait "indéterminée".

Quelque 36 rescapés, membres de 25 familles, étaient toujours provisoirement hébergés dans un gymnase du quartier où des tentes avec lits de camp et duvets ont été installées. Elles y ont été rejointes par une dame qui est sortie de l'hôpital.

Ils s'apprêtaient à y passer leur deuxième nuit, le bâtiment sinistré étant toujours interdit d'accès. "On leur a permis d'entrer dans l'immeuble pour récupérer les affaires. Demain, on a une réunion de crise avec la sous-préfète. On va étudier les solutions de relogement pour certains, parce qu'il y a des appartements qui ont été très endommagés", a expliqué à l'AFP Evelyne Yonnet, première adjointe au maire d'Aubervilliers en charge de l'habitat.

Parallèlement, la brigade criminelle de Paris poursuit son enquête.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre d'Octobre 2021

Funérailles laïques, RIFSEEP, accueil des migrants, management combatif, niveau de la mer, loi Egalim… Retrouvez tous les articles parus dans notre numéro de mars de La Lettre du cadre...

14/10/2021 |
Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

Éditorial - La vraie richesse de nos territoires

La chasse aux mégots a commencé

La chasse aux mégots a commencé

La gentille préfète et le grand autoroutier

La gentille préfète et le grand autoroutier

Plus d'articles