Chambéry : les Jardins filtrants® pour les effluents du compostage

La Rédaction

Sujets relatifs :

Chambéry Métropole fait exploiter sa plateforme de compostage de Champlat (Chambéry le Vieux) par Terralys (Suez Environnement). Les 80 000 m3 de déchets verts de l'agglomération génèrent 12 000 m3/an environ d'eaux usées. Or le traitement biologique est inadapté et la filtration membranaire est très coûteuse.

Après avoir exploré et testé plusieurs solutions depuis plusieurs années, la collectivité s'est orientée vers la technique des Jardins filtrants® développé par Phytorestore. La nouveauté est cette technique (support organique de filtration de l'eau combiné à un jardin filtrant composé d'une trentaine d'espèces végétales) était jusque là mise en place pour de petites unités de traitement.

Celle-ci s'adapte désormais au traitement de gros volumes d'effluents avec ce projet de Chambéry. D'autres collectivités sont aussi intéressées : Honfleur, Granville, Alençon.

Recevez votre newsletter hebdo gratuitement

Nous vous recommandons

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

Éditorial : qui va payer la transition climatique ?

On sait ce qu’il faut faire pour engager la transition climatique. On sait moins comment payer l’effort colossal qui est devant nous. Un des enjeux majeurs, sera notre capacité à réformer en profondeur notre appareil fiscal. Ça...

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Infographie

Au sommaire de la Lettre du Cadre de juin/juillet 2022

Tourisme = prime time + CSP+

Tourisme = prime time + CSP+

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

À lire : Faut-il évaluer les enseignants ?

Plus d'articles