abonné

Choc énergétique : les collectivités en première ligne pour la sobriété

Sébastien Marrec

Sujets relatifs :

Choc énergétique : les collectivités en première ligne pour la sobriété

© Alexkarankevich - stock.adobe.com

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

La Lettre du Cadre - édition Abonnés

Les collectivités sont bien obligées de réagir aux urgences de la crise énergétique en soutenant les populations. Mais elles ne doivent pas oublier d’agir sur les causes structurelles de ces difficultés. En menant de vraies politiques de réduction des dépenses énergétiques.

Hausse soutenue de la demande en énergie, diminution des stocks, désinvestissement chronique dans les énergies fossiles, tensions géopolitiques et manque de vent : l’effet cocktail de ces facteurs contingents, jusqu’ici inédit, a fait flamber les prix des carburants, du charbon, du gaz et de l’électricité. Le cours des matières premières (zinc, cuivre, aluminium, acier...) est au diapason. Mais la conjoncture de la crise énergétique en cours ne doit pas occulter les tendances structurelles, à commencer par les dysfonctionnements de la libéralisation des prix de gros du marché européen de l’énergie et la hausse du prix de la tonne de carbone.

Face aux risques croissants d’insuffisance de l’offre, sortir des combustibles fossiles apparaît comme une nécessité vitale et urgente pour le Vieux Continent

Il y a plus préoccupant. Lorsque le déséquilibre entre offre et demande

[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Aide à la connexion

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr

Nous vous recommandons

Bientôt des menus à base de chanvre en restauration collective ?

Bientôt des menus à base de chanvre en restauration collective ?

En Nouvelle-Aquitaine, plusieurs restaurants scolaires expérimentent des recettes à base de chanvre. Objectifs : proposer des produits locaux, diversifier les plats végétariens, contribuer au développement d’une filière verte...

Comment le climat change l’ingénierie territoriale

Comment le climat change l’ingénierie territoriale

Hambourg anticipe la montée des eaux

Hambourg anticipe la montée des eaux

En Occitanie, une gestion des eaux et de la biodiversité repensée

En Occitanie, une gestion des eaux et de la biodiversité repensée

Plus d'articles